Baobab cultive les relations des parents et des enfants

On y vient pour que des enfants rencontrent d’autres enfants. Que des parents rencontrent d’autres parents. On y vient pour passer du temps ou pour écouter les conseils avisés d’une psychologue et d’une éducatrice jeunes enfants. On y vient pour sociabiliser sa progéniture qu’on ait des difficultés ou qu’on n’en ait pas. Qu’elle en ait ou non. Qu’on ait des doutes ou qu’on soit sûr. On vient pour voir jouer les petits bouts âgés de moins de trois ans. Ce lieu, c’est le «Baobab», une association créée depuis 1986 et présente à Lunel depuis 87. Au début du mois d’octobre dernier une troisième demi-journée a vu le jour à la caserne Vauban. Pour la permanente de l’association, Dominique Marcos, «le Baobab est fait pour partager un moment de jeux et de découvertes avec les enfants. C’est aussi un moment de rencontre avec les familles du quartier. Cela permet de crééer des liens. L’idée c’est de réunir des gens et faire en sorte qu’il n’y ait pas de coupure.» Selon Dominique, les mamans (car il y a assez peu de papas) qui se rencontrent au Baobab un jour, se retrouvent souvent au Parc le jour suivant. Créé par un groupe de professionnels de la petite enfance qui avait constaté qu’aucune structure de ce type n’existait pour les familles en demande, ils ont souhaité répondre à l’une des difficultés rencontrées : la lutte contre l’isolement.
Alors que les enfants s’en donnent à cœur joie pour essayer tous les jouets à disposition, une maman confesse son désarroi lorsqu’elle a appris qu’elle allait avoir des jumeaux. «C’est déjà pas facile d’être maman pour la première fois alors deux d’un coup», se souvient-elle en riant. C’est auprès de la Caf, que cette maman apprend l’existence du Baobab à Lunel et n’hésite pas à s’accrocher à la branche. De rencontres en conseils, la maman est dithyrambique sur le bien apporté par la salle d’accueil et le professionnalisme de ses employées. Bilan : une maman épanouie et des enfants en pleine forme.
A Lunel, en 2001, le Baobab, financé par la Mairie de Lunel, la Caf, la Ddass et le Conseil Général de l’Hérault, a accueilli 453 visites dont 64 enfants nouveaux pour deux séances par semaine. On en compte beaucoup plus en cette année 2003, preuve d’une lutte efficiente contre l’isolement et le travail, non moins efficace de prévention.
Y.PO - Midi Libre Lunel

Centre Médical des Aubes - 14, rue Françoise - 34070 Montpellier 07 69 21 23 75 - Contact cliquez ici